• PTZ
  • Guide Investissement
  • Guide T3

Actualités Retrouvez les dernières actualités d'Investir Immobilier Normandie

Découvrir
 

Le 10/12/2014

Arnaud et Guillaume

Les points de départ de votre futur logement.


  • Arnaud et Guillaume


Rencontre avec Arnaud AUST, responsable développement et Guillaume NOURISSON, responsable du montage des opérations. Tous deux forment le point de départ incontournable de l’ensemble des projets d’Investir Immobilier Normandie.
 
IINews. Bonjour, vous êtes tous les deux en quelque sorte le premier maillon de la chaine d’Investir Immobilier Normandie, pouvez-vous nous expliquer vos missions ? 
 
AA. Pour ma part, je suis en charge de la prospection foncière, de la négociation, de l’engagement foncier et de la validation du projet. J’ai également à l’extérieur un rôle de représentation de l’entreprise IIN. 
 
GN. De mon côté, j’assure la phase du montage du projet, depuis l’engagement foncier jusqu’au lancement commercial. J’ai également une casquette R&D. Je veille, j’analyse et je propose des voies d’amélioration et d’innovation pour les différents champs d’activités d’IIN et ce dans l’optique de proposer des logements nouvelles générations.  
 
AA. Nous composons un véritable binôme. Nous avons des missions complémentaires.  Ainsi, le travail de l’un ne peut pas être effectué sans le travail de l’autre. 
 
IINews. Quelles sont les interactions de votre binôme avec les autres collaborateurs IIN ? 
 
GN. Nous sommes amenés à travailler avec tout le monde. Nous avons un domaine d’actions très large et diversifié. 
 
AA. Tout à fait, nous sommes « les généralistes » de la promotion immobilière. A l’amorce des projets, il est nécessaire d’être en accords avec nos collègues et ainsi puiser des avis juridique, financier, commercial …
 
IINews. Et à l’extérieur des agences IIN, avec qui êtes-vous amenés à travailler ? 
 
AA. Nous rencontrons et collaborons avec des interlocuteurs très différents. Le relationnel avec les partenaires et prestataires extérieurs fait donc partie de notre quotidien. 
 
GN. Nous travaillons bien sûr avec les collectivités (élus, services…), les apporteurs fonciers (notaires, agences…), mais aussi avec les prestataires techniques (maitres d’œuvres, bureaux d’études, architectes…).
 
IINews. Quelles sont les formations et le parcours professionnel que vous avez suivis pour assurer vos missions actuelles ? 
 
GN. J’ai suivi un double cursus : une école d’ingénieurs en bâtiment et un master d’administration des entreprises. Je suis arrivé il y a 5 ans chez IIN en tant que stagiaire à la fin de mes études. J’ai été embauché par la suite en CDI.
 
AA. J’ai pour ma part suivi un cursus universitaire en aménagement des territoires. J’ai commencé en  travaillant pendant 7 ans dans l’aménagement foncier rural. Puis j’ai poursuivi ma carrière chez des promoteurs immobiliers. Cela fait maintenant 5 ans que je suis chez IIN.
 
IINews. Quels sont les atouts de votre profession ? A contrario, quelles peuvent être les difficultés que vous rencontrez ? 
 
GN. Chaque jour est différent et un projet ne fait pas l’autre. Nous sommes amenés à effectuer des missions très diversifiées qui animent notre quotidien. 
 
AA. C’est tout à fait exact nous exerçons une profession sans routine. Toutefois notre profession se complexifie, par exemple avec les normes. Les projets sont donc de plus en plus compliqués et longs à monter. 
 
IINews. Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer au mieux vos missions au sein d’IIN ? 
 
AA. L’intitulé de nos postes est un classique chez les promoteurs mais le spectre de nos missions chez IIN l’est beaucoup moins. Nous devons donc faire preuve de multi-compétences et d’un véritable esprit d’équipe. Il est nécessaire de faire preuve d’ouverture auprès de tous les acteurs avec lesquels nous travaillons. 
 
GN. De mon côté je pense que rigueur et créativité sont capitales dans l’exercice de nos attributions. Dans notre quotidien nous devons écouter et confronter les points de vue de tous. L’esprit de synthèse est alors essentiel. 
 
IINews. Pour terminer, pouvez-vous nous dire comment pensez-vous que vos métiers vont évoluer à l’avenir ? 
 
AA. Ils évolueront en fonction du cadre réglementaire et des tendances du logement en France. 
 
GN. Effectivement, nos projets immobiliers devront continuer à être en phase avec les attentes et les moyens des futurs acquéreurs. C’est pourquoi nous devons anticiper les besoins futurs, réagir vite et se positionner toujours plus en amont.